TENDINITE DU COUDE OU TENNIS ELBOW

Le tennis sollicite énormément les muscles de l'avant bras. Une des blessures les plus fréquentes chez les joueurs de tennis portent même le nom de la discipline tennis elbow qui est une tendinite du coude. Lorsque le joueur frappe la balle avec sa raquette, le coup provoque des vibrations ce entraine avec le temps une inflammation des tendons du coude, d'où le nom d'épicondilite.

Pour prévenir ces blessures, il est impératif de s’échauffer, de monter progressivement en température et de ne pas taper très fort à froid. Les tendons et les articulations ont besoins de se chauffer, d'augmenter les glissements entre toutes les structures et les muscles ont besoin de s'échauffer pour éviter des lésions. Et l'idéal serait de s'étirer après chaque séance, que ce soit les avant bras, les épaules, le dos mais également les membres inférieurs.

Après une blessure, il est nécessaire de glacer , comprimer la zone, et prenez contact avec un médecin ou un kiné qui pourront vous guider dans votre guérison.

ENTORSE DE LA CHEVILLE

Au tennis l’entorse de cheville se produit après un mauvais appui, ou d'une glissade suivi d’un blocage , le pied se bloque au lieu de glisser et c'est l'entorse. Il arrive parfois de marcher sur une balle .

La gravité de la blessure dépend de l’intensité du choc et des éléments touchés, nous aurons différents degrés dans l'entorse :

le simple étirement ligamentaire
la déchirure de faisceaux
la rupture de ligaments
l'entorse avec fracture
Entorse à la cheville chez le tennisman se reconnaît aux signes suivants :

gonflements
hématomes
chaleur les heures qui suivent le choc
douleurs au mouvement
Il faut impérativement appliquer le protocole RICE ( repos, glace, compression, sur élavation de la jambe) , et pensez à prendre des béquilles et allez consulter un médecin ou un kiné du sport.

ENTORSE AU POIGNET

L’entorse au poignet survient le plus souvent en cas de chute sur l’avant-bras. C’est la lésion des ligaments principaux entre l’avant-bras et les os de la main.

Au niveau du poignet, ce sont les petits ligaments qui permettent les multiples mouvements mais sont aussi exposé à un risque plus grand de lésion et/ou de rupture et donc d’instabilité.

En cas de choc, la méthode RICE est toujours efficace. Appliquer de la glace les minutes qui suivent la blessure. L’objectif est surtout psychologique, de manière à ce que le cerveau oublie la douleur à cause du froid. Néanmoins, il arrive que le poignet soit trop sensible à la basse température; dans ces cas-là, il ne faut pas forcer. Il est important de surélever le poignet pour favoriser le drainages des liquides.

Pour les lésions légères, les crèmes ou pommades anti-inflammatoires sont suffisantes. S

Le kinéthérapeute posera un strapp ou une attelle pour immobiliser l’articulation en attendant d'éventuels examens.

TENNIS LEG​​​​​​

Aussi appelé claquage du mollet, c’est un accident fréquent chez le joueur de tennis. Cette pathologie touche le muscle et arrive souvent lors d’un mouvement brutal dans des sports tels que le tennis, le badminton ou le squash (et des disciplines similaires) mais aussi chez les coureurs.

Le tennis leg se reconnaît assez facilement grâce à la douleur située au mollet. Après une telle blessure, le sportif se retrouve dans l’impossibilité de poser le pied. On confond souvent le tennis leg avec une lésion au tendon d’Achille.

En cas de blessure, savoir prendre les dispositions d’urgence :

arrêter le sport et se reposer impérativement
mettre de la glace sur la blessure, pour atténuer l’inflammation
appliquer un bandage sur la blessure
Des séances chez le kinésithérapeute favorisent le retour aux mouvements initiaux : flexion - extension. Une rééducation est impérative pendant et après le traitement, il est important de marcher sans pour autant forcer la douleur.

TENNIS ELBOW

Aussi appelé épicondylite, la pathologie du tennis elbow est très souvent rencontré chez les sportifs (tennismen, joueurs de baseball et de javelot). Cette pathologie est dû entre autres à une manipulation de charges lourdes ou à des mouvements répétitifs de supination ou de pronation des poignets avec les coudes étendus.

Le tennis elbow n’est pas une inflammation du coude, plutôt une dégradation dont la phase la plus grave est celle où une fibrose puis une calcification apparaît, après la déchirure du tendon.

Le premier symptôme de l’épicondylite est la douleur située à la face latérale du coude. Le coude ne perd pas en mobilité, par contre le patient éprouve du mal à saisir des objets ( comme prendre une tasse de café ou serrer une main).

Après un diagnostic positif de tennis elbow, il est nécessaire que le patient repose l’articulation. Le traitement consiste tout d’abord à atténuer les douleurs en se servant de techniques telles que la cryothérapie, les massages puis à rétablir les mouvements et la performance du sportif avec des exercices de rééducation.

TENDINITE AU POIGNET

La tendinite au poignet est souvent causée par la frappe de balle. C’est une blessure qui touche les tendons due à une pratique sportive impliquant excessivement des mouvements de poignets, parfois répétitifs ou un mouvement brusque. Les amateurs ou professionnels de sports de raquette sont souvent victimes de la tendinite au poignet (tennis, badminton, squash, padel, ping-pong...).

Lorsqu’un patient souffre d’une telle pathologie, les symptômes sont une douleur aiguë au poignet, une faiblesse musculaire, une limitation de mouvements, un gonflement et des rougeurs ainsi qu’une raideur au poignet.

Pour éviter la blessure, s’échauffer suffisamment et s’armer d’équipements de protection adéquats. Ne pas hésiter à prendre régulièrement une pause pour ménager les muscles et tendons touchés pour éviter une récidive pour les sportifs notamment,.

Comme pour la plupart des pathologies citées, le traitement de la tendinite au poignet impose l’arrêt temporaire du sport. Le repos est impératif.

Le traitement par onde de choc fait souvent des miracles pour soigner la tendinite.

PUBALGIE

Aussi fréquente chez les footballeurs que chez les tennismen, la pubalgie est une pathologie du pubis touchant entre 5 et 18% des sportifs. La complexité de la structure du bassin (où se trouve le pubis) rend cette pathologie difficile à identifier et à traiter. Les disciplines les plus touchés sont le football, le tennis et autres sports de raquette, et d’autres sports qui impliquent un mouvement de pivot ou un changement brusque de position sollicitant le bassin, les sauts, steeple, haies...

Beaucoup moins fréquente aujourd’hui, le traitement de la pubalgie requiert tout de même un temps de repos considérable. Afin de prévenir de cette pathologie, ne pas sous-estimer les exercices d’étirements et de musculation.

TENDINITE DU TENDON D’ACHILLE

Les coureurs sont les premières victimes de la tendinite d’Achille. Il s’agit d’une inflammation du tendon d’Achille, celui qui relie les muscles du mollet au talon. Les mouvements répétitifs du muscle du mollet lors de la course sont à l’origine de cette pathologie, vient l’aggraver un manque de récupération après une séance éprouvante. Le premier symptôme de la tendinite d’Achille est la douleur au mollet inférieur.

Chez les joueurs de tennis, elle est due à une mauvaise adhérence ou adaptation pied-sol. Au moment de la blessure, soulager la douleur reste la priorité. Puis réduire l’inflammation avec de la glace. Une fois qu’il n’éprouve plus des douleurs au mouvement, le sportif pourra reprendre ses activités et effectuer des exercices d’étirement et de renforcement musculaire. Le port de chaussures à talonnettes est recommandé si cela s’avère nécessaire.

En définitive, le repos est toujours nécessaire, on recommande souvent des traitements anti-inflammatoires. Les séances de kinésithérapie aident à récupérer rapidement: les techniques manuelles aussi bien que la thérapie par onde de choc favorisent la vascularisation et la cicatrisation de la blessure.

BADMINGTON

Considéré comme le sport de raquette le plus rapide au monde avec un record Guinness détenu par MalaisienTan Boon Heong, qui a réalisé la prouesse de propulser le volant à 493km/h

Sport inspiré du kanetsuki japonais ou encore du battledore and shuttlecock anglais.

Aujourd’hui, le badminton fait plus de 100 millions de pratiquants. Le badminton est le sport de raquette où la participation féminine est plus élevée.

Les badistes jouent avec une raquette beaucoup plus légère qu’au tennis. ils utilisent aussi un volant, beaucoup plus léger qu’une balle de tennis. C’est pourquoi les échanges peuvent atteindre jusqu’à douze en moins de 10 secondes.

Pathologies liées au badminton: les blessures sont les plus souvent causées par la vitesse des mouvements et la brièveté des stops. Le badminton est un sport d’endurance, les badistes suent autant que les handballeurs et les volleyeurs. Le badminton est un sport de loisir, souvent considéré moins difficile que le tennis.

Les badistes se blessent très peu. Les pathologies les plus fréquentes dont souffrent les badistes sont celles liées aux ligaments des membres inférieurs donc notamment les ruptures du tendon d’Achille, les entorses et déchirures au niveau de la cheville. Le plus souvent, les blessures apparaissent à cause d’un manque d’échauffement. Les traumatismes oculaire bien que rares, sont plus fréquents chez les badistes que chez d’autres joueurs; la vitesse à laquelle le volant est propulsé étant très élevé.

SQUASH

Autre sport de raquette pratiqué sur un terrain clos, le plus souvent vitré

Le squash compte plus de 30 Millions de pratiquants dans le monde.

Sport créé vers 1850 en Angleterre et a évolué jusqu’à l’adoption des règles officielles en 1924. Le PSA ou Professional Squash Association gère cette discipline depuis…..

Aujourd’hui, les meilleurs joueurs sont égyptiens: Amli Farag chez les hommes et Raneen El Welily chez les femmes.

La plus grande différence entre le squash et le tennis est le terrain: contrairement à un terrain de tennis, le terrain de squash ne comporte pas de filet. Les joueurs de squash frappent la balle contre le mur. Les raquettes sont aussi différentes, celles de squash sont plus petites. La balle aussi est différente. Pour le squash, les balles sont en caoutchouc avec une sphère creuse, elles sont au moins 2 fois plus légères que les balles de tennis.