Soigner une lombalgie

Plus communément appelée “mal de dos”, la lombalgie est une pathologie fréquente chez les sportifs de haut niveau. Plus de 70% de la population française entre 20 et 90 ans a au moins été une fois touchée par la lombalgie, et ce chiffre ne cesse d’augmenter.

La bonne nouvelle c’est qu’il s’agit d’une pathologie qu’on peut parfaitement traiter.

Au fil du temps, on a connu de nombreux traitements contre le mal de dos : la massothérapie, le gros sel réchauffé, différentes exercices de remise en place, la chiropraxie, l’ostéopathie et les différentes techniques manuelles.

Contrairement à ce qu’on peut penser, le mal de dos n’est pas dû à un déplacement d’une quelconque structure lombaire.


Causes d’un mal de dos

Les maux de dos et la sciatique peuvent être provoqués et aggravés par l’obésité et une répétition de tâches sollicitant des mouvements pénibles pour le dos. Certains sports impliquent aussi des mouvements qui augmenteraient le risque de mal de dos chez les athlètes. Une étude menée en 2000 a prouvé que des facteurs psychologiques tels que les émotions négatives, le stress et l’anxiété aggravent le risque de souffrir d’un mal de dos.

Lorsqu’un patient souffre d’un mal de dos, les muscles, les ligaments ou les nerfs sont touchés. Un mal de dos peut traduire de l’arthrose apophysaire, de l’hypertrophie musculaire, une protrusion, une discopathie ou une discopathie dégénérative. Il peut aussi s’agit d’une hernie discale, néanmoins, cette dernière peut s’avérer indolore.

Que faire lorsqu’on a mal au dos ?

Il faut savoir que 65% des cas de mal de dos se résolvent spontanément au bout de 12 semaines tout au plus.

Pour les personnes qui ne sont pas en surpoids, marcher est un excellent exercice pour prévenir le mal de dos ou en limiter les risques. Idéalement commencez par des petites promenades pour ensuite pouvoir augmenter la distance parcourue au fur et à mesure des exercices.

D’autres traitements ont prouvé leur efficacité. Certains médicaments comme ceux dérivés de la morphine sont suggérés en cas de douleurs aigües. Bien que les avis ne soient pas unanimes, certains médecins recommandent les corsets.

Dans tous les cas, il faut savoir que le repos au lit n’aide pas à guérir un mal de dos. Au contraire, bouger est un bon moyen de récupérer rapidement même si le mouvement cause parfois un gêne; les douleurs ne reflètent pas toujours les lésions.

Les soins en kinésithérapie d'une lombalgie

La técarthérapie, les lasers et autres techniques qui utilisent la chaleur sont recommandées en phase initiale du traitement. Vient ensuite la thérapie manuelle pour rétablir le mécanisme du dos. Autrement dit, il restaure toute la structure : les articulations, les tendons, les muscles afin de réduire la douleur et retrouver la mobilité et le maintien d’un dos sain.

Seul un diagnostic complet de la lésion permet au kinésithérapeute d’établir un traitement adapté au cas du patient.