Entorse de la cheville

On recense 6000 cas d’entorse de la cheville en France par jour.

L’entorse de la cheville est généralement dû à :

  • de grandes charges à supporter: la cheville a la quasi-totalité du poids du corps à supporter.
  • un manque de prévention: notamment pour les sportifs et amateurs d’athlétisme, de football, rugby, basketball, baseball, handball. L’entorse de la cheville reste une des lésions les plus fréquentes chez les sportifs.
  • une grande mobilité: l’articulation cheville-pied est doté d’une grande mobilité et dont exposé à des risques d’instabilité plus importants.

L’entorse de la cheville reste une pathologie considérée comme légère, aucune intervention chirurgicale n’étant nécessaire. Il faut tout de même une bonne récupération pour éviter une récidive plus grave.


Qu’est-ce qu’une entorse de la cheville?

L’entorse est un traumatisme qui entraîne un étirement de la structure que forme l’ensemble muscle-tendon-ligament-capsule articulaire. La pire des éventualités serait une rupture des ligaments et de la capsule. Mais le plus souvent, on ne parle que de luxation qui n’entraîne aucun détachement des têtes articulaires.

Une entorse de la cheville affecte les mouvements de subversion et inversion du pied. Le ligament péronéo-calcanéen est le plus souvent touché.

Il existe 2 types d’entorse de la cheville:

  • entorse latérale causé par un retournement interne excessif du pied
  • entorse médiale produit par le mouvement inverse, donc une rotation externe excessive du pied

Anatomie du pied

La cheville est l’articulation qui relie le squelette de la jambe au pied. Les 2 seuls mouvements que permettent la cheville sont :

  • le mouvement de flexion: comme lorsqu’on marche sur les talons
  • le mouvement d’extension: comme lorsqu’on marche sur les orteils

Deux articulations principaux participent à ces mouvements:

  • articulation tibio-fibulaire distale entre l’os du tibia et du péroné
  • articulation sous-talienne entre le calcanéum et le talus

Symptômes

Une entorse de la cheville se reconnaît aux:

  • gonflements situés dans l’espace sous-malléolaire interne ou externe, selon la zone de la lésion
  • hématome dans les cas plus graves
  • chaleur les heures qui suivent le traumatisme
  • mouvements limités : surtout une instabilité
  • douleur au mouvement et à la pression

Que faire lorsqu'on souffre d'une entorse de la cheville?

La première chose à faire est d’approcher de l’aide médicale afin de savoir si vous souffrez de fracture. En attendant, pendant les heures qui suivent le choc, suivre les étapes de la méthode RICE:

  • Repos: une entorse endommage sérieusement la stabilité du patient, pour éviter d’aggraver le cas, reposer l’articulation; utiliser des béquilles si nécessaire.
  • Ice = glace: poser la glace sur la cheville afin de réduire la douleur et contrôler l’inflammation
  • Compression: bander la zone touchée pour stabiliser l’articulation
  • Elévation: surélever la cheville favorise le drainage des liquides et réduit la charge qu’elle porte

Kinésithérapie pour traiter l’entorse de la cheville

Le traitement se fait entre les 7 jours et 3 semaines qui suivent le choc. Les traitements varient selon la gravité de la lésion, de la sensibilité du patient et du choix du thérapeute. Néanmoins, quelques étapes restent nécessaires:

  • step1: atténuer l’enflure et les douleurs grâce à des moyens physiques (técarthérapie, laserthérapie…) avec des techniques manuelles (massage lymphatique pour améliorer le drainage)
  • step 2: récupérer l’articulation avec les mêmes moyens physiques paramétrés différemment avec les exercices
  • step 3: récupérer la stabilité grâce à des exercices de rééducation prescrite en fonction des améliorations observées depuis le début des séances